2003

« C’est au cours de cette année 2003 que s’établissent des règles tacites de confiance réciproque entre les élus et les professionnels impliqués dans le projet. Chacun dit ce qu’il fait et fait ce qu’il dit. Aucun engagement écrit n’est formalisé, c’est une démarche risquée mais cohérente si l’on considère qu’elle concerne des personnes responsables réellement désireuses de travailler autrement. . . »