Archives : 2009

Premier Colloque Lorrain à l’initiative de la FEMALOR

La Fédération des Maisons et Pôles de Santé de Lorraine organise le mercredi 16 décembre 2009, dans les grands salons de l’Hôtel de Ville de Nancy, le Premier Colloque Régional sur le thème :

« L’exercice en Maison ou Pôle de Santé : l’avenir de l’accès aux soins ? »
page1_copieweb

page2_copieweb

page3_copieweb

page4_copieweb

Permanence des Soins ?

Une récente enquète du Conseil National de l’Ordre des Médecins, réalisée près des Conseils départementaux de métropole et d’outre-mer, montre que plus de la moitié d’entre eux estiment que la permanence des soins connaîtra d’importantes évolutions en 2009. Certaines sont espérées, tels la création de lieux spécifiques pour l’accueil de la permanence des soins ou « points-garde », le regroupement de secteurs en nuit profonde, de moyens financiers pour assurer le transport des malades, le renforcement de la régulation médicale ou encore la participation des internes aux gardes médicales. D’autres sont en revanche redoutées : diminution du volontariat, absence de pérennisation de financement des « maisons médicales de garde », non remplacement des départs en zone rurale… Les Conseils départementaux ont par ailleurs exprimé leur souhait d’être associés aux Agences Régionales de Santé (ARS), même s’il reste un important point d’interrogation sur le futur pilotage du dispositif.

ICALOR intéressé par Votre Pôle de Santé ?

C’est, comme toujours, dans la convivialité et la décontraction que certains membres de la SCM du Pôle de Santé de Vigneulles, ont reçu Cristelle ALTIERI, la coordinatrice du réseau lorrain de prise en charge de l’insuffisance cardiaque.

_ICALOR-Accueil_copie_m

L’insuffisance cardiaque (ICC) est la première cause d’hospitalisation après l’âge de 65 ans. Sa fréquence ne cesse d’augmenter avec le vieillissement de la population et le traitement plus efficace des accidents cardiaques aigus. En Lorraine, il y a une surmortalité cardiovasculaire de 30% par rapport à la moyenne Française. L’étude EPICAL (Epidémiologie de l’Insuffisance cardiaque en Lorraine) reste encore l’étude de référence dans le monde pour le pronostic et le coût des patients hospitalisés pour ICC. Ce pronostic est dramatique, pire que celui de nombreux cancers. Un patient hospitalisé une fois pour ICC passera 27 jours en moyenne à l’hôpital dans une année. La mortalité annuelle après hospitalisation est de 36%. Il y a deux fois plus de patients hospitalisés pour ICC que pour infarctus du myocarde.

Un suivi optimisé de proximité par une infirmière libérale et une éducation du patient organisée en milieu hospitalier doivent faciliter le suivi pour les médecins traitant et diminuer les hospitalisations.

L’objectif du réseau Icalor est de faciliter les liens ville hôpital en optimisant les soins de ville pour éviter les ré hospitalisations.

Des cellules éducatives sont déployées dans chaque bassin de santé et mises à la disposition de chaque patient, de sa famille et de son entourage. Des cardiologues et infirmières référents en ICC sont identifiés dans chaque établissement de soin, correspondants privilégiés d’ICALOR.

Aujourd’hui, plus de 500 patients sont suivi par ICALOR seulement après une première année de fonctionnement. A terme, et en se limitant aux patients les plus graves, 2000 patients sont concernés sur la Lorraine.

ICALOR intervient pour faciliter le retour à domicile du patient et organiser sa prise en charge en ambulatoire : cette prise en charge consiste à mettre en place une surveillance adaptée du patient à domicile ainsi qu’à lui permettre de bénéficier d’un suivi éducatif.

L’éducation et la surveillance sont confiées à un professionnel de santé formé à cet effet qui travaille sous la responsabilité du correspondant médical de proximité (de préférence le médecin généraliste).

Eviter à nos patients des rendez-vous hospitaliers lointain et qui nécessitent des déplacements aussi coûteux pour leur santé que pour les portemonnaies (celui des caisses, comme celui des patients…), c’est assurément un argument qui séduit les professionnels du Pôle de santé de Vigneulles. Reste à concrétiser ce nouveau partenariat; Christelle ALTIERI, la coordinatrice du réseau ICALOR, s’y emploie et la convivialité est un ingrédient bien agréable dans une recette ou le professionnalisme et la volonté d’avancer l’emportent malgré les vents contraires qui soufflent parfois forts sur notre territoire…