Développement de l’informatique : pas mieux qu’en Bulgarie !

Toujours en ce qui concerne les résultats de l’Indice européen 2008 des consommateurs de soins de santé (Euro Health Consumer Index) établi à partir de « statistiques publiques et de recherches indépendantes » et réalisé par l’organisme Health Consumer Powerhouse.

Toujours en ce qui concerne les résultats de l’Indice européen 2008 des consommateurs de soins de santé (Euro Health Consumer Index) établi à partir de « statistiques publiques et de recherches indépendantes » et réalisé par l’organisme Health Consumer Powerhouse. Pour chaque état, 34 indicateurs de performance sont passés au crible, dans six catégories : l’information et le droit des patients, l’informatisation des données, les délais d’attente, les résultats, la fréquence et l’accès à certains soins et les médicaments. Chaque indicateur est affublé d’un nombre de points, le total étant de 1 000 et la France ayant engrangé 695 points. Des 31 pays étudiés, les Pays Bas sont les grands gagnants. C’est notamment dans le domaine de l’informatisation que l’hexagone accuse un important retard par rapport à ses voisins européens : aucun transfert des informations médicales et aucune prescription informatisée n’y ont cours à la différence du Danemark, champion en la matière. Notre pays connaît dans ce domaine un niveau similaire à celui de la Bulgarie (28ème du classement), Chypre (21ème) ou l’Estonie (11ème), mais n’est guère plus à blâmer que certains pays par ailleurs mieux notés que lui comme l’Allemagne (6ème au classement général mais seulement la moyenne en informatique), le Luxembourg (4ème) ou l’Autriche (3ème).